La Fondation pour la promotion de la dignité des enfants et des jeunes « PDEJ », à travers l’instruction et la formation des consciences est née de la conviction que l’homme est la première route que l’Eglise doit parcourir en accomplissant sa mission, première route et la route fondamentale de l’Eglise, route placée par le Christ lui-même, route qui, de façon immuable, passe par le mystère de l’Incarnation et de la Rédemption (Redemptor Hominis, n.14).
C’est l’homme en effet qui est l’auteur, le centre et le but de toute la vie économico-sociale (Mater et Magistra, n219). Le sabbat lui-même qui est une institution religieuse très importante a été fait pour l’homme : « le sabbat a été fait pour l’homme et non l’homme pour le sabbat (Mc 2, 26-27)
Nous restons convaincus que la personne grandit quand elle construit la solidarité, et diminue quand elle la détruit ; de même que la solidarité permet aux personnes de grandir, de même la désunion ou la rupture de la solidarité les affaiblit et les déforme en les amenant à un isolément égoïste. Nous avons donc l’objectif fondamentalement de promouvoir l’instruction des enfants et des jeunes qui habitent dans des zones où il n’y a pas des infrastructures scholastiques afin d’être « voix pour qui n’a pas de voix »